Deuxième numéro des Nouvelles du Petit-Saconnex -Edition N° 2 du 29/06/2020

Au sommaire : Création d’un nouveau quartier au Petit-Saconnex // Pétition // Verdir nos quartiers // restauration du domaine de Budé //, Réduire les nuisances sonores // etc..


Création d’un nouveau quartier au Petit-Saconnex

Exprimée de cette manière, la nouvelle peut surprendre et l’on peut à juste titre se demander s’il y a encore de la place pour un nouveau quartier au Petit Saconnex. A lire les informations communiquées par le Conseil d’Etat, le 4 juin passé, à la suite de son point de presse, nous pouvons vous confirmer la volonté de notre gouvernement de faire émerger un nouveau quartier à l’angle de l’avenue Trembley et du chemin des Coudriers en liaison avec la reconstruction du Centre pour les migrants de l’Hospice général. Le Comité de l’AHPTSG s’est offusqué de cette communication de notre gouvernement alors que notre association n’a jamais été sollicitée pour en parler contrairement aux dispositions constitutionnelles sur le devoir d’information des autorités sur tout nouveau projet d’aménagement. Le Comité qui suivait néanmoins ce projet depuis plusieurs mois et qui avait déjà été alerté par différents habitants concernés par cette démarche vient de se positionner sur ce projet qui est maintenant tombé dans le domaine public. Contrairement à ce que laisse entendre le Dpt. du territoire, de nombreux arbres risquent également d’être abattus lors de la réalisation de ces nouvelles constructions dont un hêtre centenaire. Mais à côté de cette construction « à la tronçonneuse », c’est toute une série d’autres éléments qui ont profondément perturbé de nombreux membres de notre Association. Nous vous invitons à lire l’Edito du mois de juin publié sur notre site web (www.ahptsg.ch) consacré à ce sujet.

Pétition pour la création d’un « espace socio-culturel et environnemental “dans l’habitation de la ferme de Budé”

La période de confinement n’a pas empêché l’AHPTSG de poursuivre sa campagne pour la réalisation d’un nouvel espace socio-culturel et environnemental à de Budé. Convaincus que nous devons travailler de concert avec tous les acteurs concernés par la nécessité d’un développement plus harmonieux et plus solidaire, les membres de l’Association ont récolté durant la période de confinement (et dans le respect des exigences sanitaires) un grand nombre de signatures pour promouvoir ce projet dont l’urgence et la nécessité ne sont plus mises en doute. La possibilité de créer une nouvelle dynamique de développement a été exposée à plusieurs reprises à tous les décideurs concernés et il ne manque aujourd’hui plus que la volonté politique pour avancer dans cette réalisation. Les signatures récoltées ont été transmises à la présidente du Conseil municipal. Il appartiendra maintenant à la Commission des pétitions du Conseil municipal de se prononcer sur cette demande qui est au cœur de l’activité de notre Association depuis près de 10 ans.

Verdir nos quartiers : une première expérience au Parc André Chavanne

Afin de lutter contre le réchauffement climatique inéluctable, l’Association des habitants du Petit-Saconnex-Genève propose un projet participatif et évolutif afin d’enrichir la biodiversité déjà existante et d’apporter un peu de fraîcheur et d’ombrage dans le quartier. Le projet vise à une première réalisation au Parc André Chavanne. Basé sur une double analyse répondant aux besoins en matière de biodiversité et aux besoins des résidents, le projet veut intégrer les habitants intéressés à planter et entretenir un certain nombre d’arbres fruitiers dans le parc.

Au Petit-Saconnex, le projet sera développé en partenariat avec l’Ecole de Luillier et d’autres organisations non gouvernementales. Le caractère participatif constituera une dimension essentielle du projet en permettant à chaque personne d’acheter son arbre et de veiller à son épanouissement. Pour plus de renseignements, voir la page « Actualités » de notre site web. Nous lancerons dans les prochaines semaines une campagne de parrainage. Vous pourrez choisir votre arbre et participer à sa plantation avec vos enfants. Nous aimerions par cette action créer un lieu convivial au Parc André Chavanne où il fera bon musarder, se reposer, se rencontrer et enfin déguster le fruit de nos plantations. Pour cela nous avons besoin de vous !

Restauration du domaine de Budé

Très prisé des habitants du Petit-Saconnex, le Parc de Budé, avec notamment la maison de maître, l’habitation de la ferme, la cour et la fontaine, est depuis plusieurs années laissé à l’abandon sans aucune vision de restauration. Préoccupée par l’état de délabrement de certaines constructions, l’AHPTSG a décidé d’interpeler les autorités pour qu’un plan d’assainissement soit rapidement mis en œuvre. Aujourd’hui l’accès à différents lieux n’est même plus possible, notamment pour les personnes à mobilité réduite. Au lieu d’investir des sommes conséquentes pour des rénovations partielles qui restent inutilisées, l’AHPTSG souhaite que les autorités s’engagent sur un programme de rénovation de l’ensemble du site. Des contacts ont été engagés en ce sens avec l’Office du patrimoine et des sites.

Réduire les nuisances sonores

Plusieurs habitants nous écrivent pour se plaindre des nuisances sonores provoquées par des motocyclistes qui font vrombir leur moteur sous leurs fenêtres. Ces plaintes sont récurrentes et le Comité de l’AHPTSG a décidé de se saisir de ce dossier pour examiner les mesures à adopter. Pour disposer d’un dossier aussi complet que possible et parvenir à cartographier les points chauds, le Comité de l’AHPTSG prie tous les habitants du Petit-Saconnex qui rencontrent de tels problèmes de leur faire de leurs expériences.

Campagne de nettoyage de différents espaces du Petit-Saconne

Dès les premiers beaux jours, nos parcs, nos promenades, nos espaces verts accueillent de nombreux visiteurs qui viennent en famille pour pique-niquer ou en groupe pour siroter quelques verres. Et nous sommes souvent éberlués par leur comportement lorsqu’ils quittent les lieux en laissant à l’abandon tous leurs déchets. Ces comportements doivent être dénoncés et c’est ce que fait chaque année la presse locale en nous fournissant des images choquantes de ces lieux dégradés. C’est bien évidemment le résultat de comportements de personnes qui n’ont pas bénéficié d’une éducation et qui estiment qu’ils peuvent souiller sans vergogne le domaine public. L’AHPTSG souhaite modifier ces comportements et réduire ces incivilités à travers une campagne d’éducation en liaison étroite avec les services compétents de la voirie. Mais en plus, notre association lance, à l’initiative d’un citoyen du Petit-Saconnex, M. Jérôme Fontana, un appel pour une campagne de nettoyage qui interviendra le dimanche 6 septembre. Ce nettoyage convivial se fera en famille avec les enfants et se terminera par une collation. Rendez-vous est donné, le dimanche 6 septembre à 10:00 h., à tous les citoyens respectueux de notre environnement devant la fontaine de la cour de la ferme de Budé.

Deux mots sur le labyrinte du Parc Trembley

Nous fêterons l’année prochaine le vingtième anniversaire du labyrinthe du Parc Trembley sans sa créatrice, Mme Monika von der Meden qui vient de décéder à la veille du solstice d’été.

Aujourd’hui encore, ce lieu reste méconnu des habitants de la Ville et même du Petit-Saconnex. Pour nos ancêtres, le Labyrinthe crétois illustrait l’idée de la Terre et renvoyait une image de nos cheminements individuels. Le labyrinthe était un lieu où les hommes aimaient se retrouver pour célébrer les saisons et les événements de la vie quotidienne. Il ne s’agissait pas simplement d’un dédale où l’on se fourvoyait dans des voies sans issue. Cette tradition du labyrinthe reste très vive dans le monde germanique mais s’est peu à peu perdue dans le monde latin. Le labyrinthe symbolise aussi le chemin de notre vie, nos parcours individuels avec parfois des choix erronés. Mais il nous rappelle aussi que chaque pas nous rapproche du centre.

Comme le poème le suggère, nous vous invitions à le découvrir :

Je suis le Labyrinthe,
symbole de vie depuis la nuit des temps.
Je t’invite, suis mon chemin, prends conscience de mes tournants
et ouvre tes sens à tout
ce que tu rencontres.
Inspire, expire – et trouve la tranquillité.
Je te souhaite, de trouver ton centre, de devenir toi-même.
Laisse cette expérience s’épandre dans ton quotidien
Et reviens.

Le Rond-point de Trembley

Le carrefour, rond-point de Trembley-Moillebeau marque aujourd’hui l’entrée du Petit-Saconnex à la jonction des quartiers portant les numéros d’acheminement postal 1209 et 1202. Malheureusement, il n’offre aucun intérêt et reste sans attrait. L’AHPTSG souhaite le rendre plus convivial et attrayant. C’est dans cette perspective qu’elle a lancé un concours d’idées qui n’a pas suscité à ce jour les réponses attendues. Nous réitérons notre concours et appelons tous ceux qui s’intéressent à la vie locale de nous transmettre leurs suggestions. La page photo du site web de l’Association des habitants du Petit-Saconnex-Genève (AHPTSG) Nous avons ouvert sur notre site web (www.ahptsg.ch), une page pour recueillir vos photos illustrant la vie au Petit-Saconnex. Chacune de ces images peut être accompagnée d’une courte légende. N’hésitez pas à nous communiquer vos impressions imagées pour constituer une mosaïque des images que vous recueillez au gré de vos balades au Petit-Saconnex.

Une nouvelle place du Petit-Saconnex piétonnière

La place du Petit-Saconnex – dont la restauration est en voie d’achèvement – a été élaborée encore par des urbanistes du « monde d’avant » qui ne se sont pas posé la question de sa piétonnisation. Ces derniers n’ont pas non plus envisagé de prolonger cette place jusqu’au nouveau parc de la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge d’un côté et, de l’autre, au Parc de la campagne de Budé comme le préconisait notre Association. Plusieurs habitants s’interrogent aujourd’hui sur l’opportunité de créer cette jonction que l’ancien responsable de ce dossier, M. Rémy Pagani, avait pourtant approuvée. Un pas de plus serait aujourd’hui de rendre cette place entièrement piétonnière. C’est ce que proposent de nombreux habitants en estimant qu’une piétonnisation de la place la rendrait plus attrayante au bénéfice de toute la population, notamment de nombreux enfants qui la traversent pour aller à l’école et des cafés et des commerçants qui la bordent.

L’AHPTSG souhaite recueillir l’avis des habitants sur un tel développement. N’hésitez pas à nous adresser vos courriers à ce sujet. Nous reproduirons vos avis dans notre page courrier des lecteurs.

Impact des travaux de restauration de la place du Petit-Saconnex pour les commerçants

Les longs travaux de pavage de la place du Petit-Saconnex, perturbés par la crise sanitaire, ont porté un fort préjudice financier aux commerçants et cafetiers riverains. Une motion adoptée par le Conseil municipal mais combattue par le Conseil administratif, avait prévu une indemnisation des commerçants. L’AHPTSG avait soutenu cette idée et était intervenue auprès des autorités concernées sans être pour autant entendue.

Aujourd’hui alertée par les pertes substantielles de gains des commerçants et des cafetiers, l’AHPTSG va revenir auprès des autorités en leur demandant de prendre en considération cette situation exceptionnelle en répondant favorablement à leur attente.

Le goulet de la place des Nations et l’axe Nations-Charmilles

Nos urbanistes encouragés par un monde politique encore acquis à la nécessité d’une forte croissance pour assurer notre devenir dans le concept d’une Genève d’un million d’habitants a encore récemment conçu l’idée d’un tunnel des Nations appelé à recueillir tout le trafic motorisé individuel provenant de l’autoroute et du Pays de Gex. Vraisemblablement sans réfléchir au fait que ces flux d’automobilistes vont conduire à d’énormes embouteillages à la place des Nations, véritable nouveau goulet d’étranglement à la porte de la Ville au pied d’une future Cité de la Musique (ou Cité des klaxons). La seule issue possible pour tous ces automobilistes sera d’emprunter l’avenue Giuseppe Motta jusqu’au carrefour des Charmilles sachant que l’accès au centre-ville par la Servette ou par la route de Lyon est déjà particulièrement problématique. Alors qu’il eût fallu au contraire accélérer la mise en place du Léman express dans le Pays de Gex, le choix des politiciens genevois va conduire à une forte augmentation de la pollution dans tout ce périmètre au détriment des habitants. L’AHPTSG a, à maintes reprises, attiré l’attention des autorités sur ces inconséquences sans susciter à ce jour de nouvelles propositions.

Denis de Rougemont meurtri par ses thuriféraires dans le quartier qui porte son nom

Denis de Rougemont plaidait pour un retour en force du politique « au sens le plus large du terme, qui est aussi le sens originel : c’est-à-dire l’aménagement des rapports humains dans la Cité, la polis grecque ».

C’est dans cette perspective que l’AHPTSG se situe lorsqu’elle exprime ses inquiétudes à l’égard de projets des pouvoirs publics qui dégradent nos rapports humains dans notre espace de vie au Petit-Saconnex.

Et au lieu d’amélioration, elle note que le changement attendu par une part croissante des citoyens, notamment des jeunes ne se concrétise pas dans les actes. Il semble au contraire que les nouveaux plans de développement tendent à péjorer davantage la situation. C’est ce que souligne ce deuxième numéro des « Nouvelles du Petit-Saconnex » avec les trois exemples suivants :

1) le nouvel axe « avenue de la Paix- Nations-Charmilles » avec une aggravation notable de la pollution et des nuisances sonores,

2) l’émergence d’un nouveau quartier Trembley-Coudriers qui va concentrer sur le même espace des populations fragiles et défavorisées,

3) le refus obstiné de la Ville et de l’Etat en dépit des promesses faites par le Président du Conseil d’Etat et l’ancien Conseiller administratif Rémy Pagani d’aménager un espace de verdure et de sociabilité aux habitants du nouveau quartier « Denis de Rougemont » et en contraignant les enfants de ce quartier à jouer dans la rue au milieu des véhicules. Il faut en finir avec ce mépris de l’humain et de notre l’environnement. Il faut enfin que les proclamations électorales se matérialisent dans de vrais changements. Nous attendons notamment sur ces trois exemples des engagements concrets de nos élus.

Rappel cotisations 2020 et dons

Nous aimerions une fois encore remercier tous les membres de notre association et les sympathisants qui ont acquitté leur cotisation 2020 et qui, parfois même, nous transmettent des dons. L’AHPTSG fonctionne grâce au bénévolat de ses nombreux membres et grâce à l’engagement et le travail des membres de son Comité. Mais le nerf de la guerre, à côté des subventions ponctuelles que nous tentons d’obtenir pour l’ensemble de nos activités, c’est évidemment les modestes cotisations que nous récoltons auprès de nos membres et sympathisants. Nous serions infiniment reconnaissants à tous ceux qui ne l’ont pas encore fait d’acquitter leurs cotisations pour l’année en cours. Nous joignons à ce courrier également un bulletin d’adhésion et de renouvellement de leurs cotisations. D’avance merci.