Accueil » Le mot du président

Le mot du président

Chères Habitantes, chers Habitants du Petit-Saconnex,


Lorsqu’elle était encore indépendante, la commune du Petit-Saconnex était un peu délaissée. Elle se situait au-delà de l’enceinte de la Ville dans une banlieue qui ne revêtait aucun attrait particulier. Après l’arrivée du train et la construction de la gare de Cornavin, elle se trouvait de l’autre côté des voies, un peu comme les villes qui se développent aujourd’hui au-delà de leur « périphérique ». Elle devint ensuite un espace industriel largement peuplé par les ouvriers qui travaillaient dans les nouvelles fabriques installées hors les murs. Si elle décida de rejoindre la Ville de Genève et de perdre son autonomie en 1931, c’est essentiellement parce qu’elle était endettée. Ce dénuement se lit encore sur les murs étriqués de sa mairie qui abrite aujourd’hui la salle de paroisse accolée au temple du Petit-Saconnex. La commune qui comptait près de 22'000 citoyens au début de XXème siècle a évidemment bien changé mais elle s’est développée en cultivant une forme de modestie. Peu de bâtiments de prestige, à part les grandes écoles (Sécheron, St Jean et les écoles de la Servette «Servette Ecole»), point de places emblématiques.

Dans la seconde moitié du XXème siècle, le Petit-Saconnex s’est développé en profitant de la forte croissance qui caractérisa Genève. L’installation sur la rive droite des grandes institutions internationales lui conféra une nouvelle dimension et elle apparaît désormais aux yeux des fonctionnaires internationaux comme un lieu privilégié. Si le « Petit-Sac » comprend de nombreux espaces verts, l’ancienne commune s’est beaucoup densifiée, parfois beaucoup trop aux yeux de certains habitants et elle est confrontée aux maux traditionnels propres à ce type de développement. 

Aujourd’hui de nombreux habitants sont conscients de la nécessité de préserver cet espace en multipliant les lieux de convivialité et de solidarité, en favorisant la mobilité douce, en suscitant des activités créatrices, en renouvelant l’offre culturelle, en assurant des cheminements de détente, en assurant la meilleure intégration possible pour ses jeunes et pour ses seniors et surtout en défendant avec détermination sa richesse végétale, notamment ses arbres, souvent sacrifiés par des promoteurs immobiliers et par des acteurs politiques insensibles aux exigences d’une meilleure qualité de vie et au bien-être des habitants. Les défis climatiques vont nécessiter des efforts supplémentaires pour favoriser l’adoption de nouveaux comportements tant sur le plan collectif qu’individuel.  C’est à ce niveau que se situe l’action des milieux associatifs qui accompagnent dans de nombreux secteurs la vie des habitants du Petit-Saconnex. C’est la tâche première de l’Association des Habitants du Petit-Saconnex et des Genêts, l’AHPTSG.

Nous appelons donc tous ceux qui veulent participer à cet effort à nous rejoindre pour nous permettre de réaliser nos objectifs. Notre nouveau site web doit servir cette ambition. Nous vous invitons à le découvrir et à l’enrichir. Nous avons besoin de vos conseils, de vos propositions et de vos suggestions. Bienvenue à bord pour ensemble construire un quartier chaleureux, solidaire et prospère. En d’autres mots, un quartier où il « fait bon vivre »

Alain Clerc